L’actrice brésilienne et italienne Christine Uhebe parle du travail à Hollywood

Les gens du monde entier rêvent d’une carrière à Hollywood, mais peu ont l’occasion de la réaliser. La cliente de Smart Girls, Christine Uhebe, une importation brésilienne et européenne, fait partie de ces personnes singulièrement motivées, talentueuses et charmantes qui tirent le meilleur parti des opportunités qu’elles ont générées.

Christine, brésilienne d’origine, a travaillé comme actrice professionnelle en Italie, comme aurelie pons , avant de s’installer à Los Angeles, où elle épate tous ceux qui voient son travail. Vivant désormais à Los Angeles, Christine se fait un nom à l’intérieur du Groupe de Strasberg ainsi qu’à l’extérieur du Groupe dans des projets de cinéma et de télévision. Jetez un coup d’œil à cette interview d’elle où elle révèle son point de vue qui la motive à donner le maximum à sa carrière. Retrouvé toutes les infos : https://www.iemmafashion.com/aurelie-pons-un-destin-de-miss-a-actrice/

 

Les Etats-Unis

 

Vous avez beaucoup travaillé comme actrice en Italie et vous avez eu beaucoup de succès sur ce marché. Qu’est-ce qui vous a amené à Los Angeles ?

Je suis venu à Los Angeles pour approfondir l’étude de mon métier. On m’a recommandé le Lee Strasberg Theatre and Film Institute, et je suis d’abord venu pour le programme intensif d’été. Après mon arrivée, j’ai été tellement enchanté par le travail qu’ils font que j’ai décidé de m’installer aux États-Unis, même si ma carrière d’acteur en Italie était en plein essor. Le dernier court-métrage que j’ai fait là-bas, ” Catedralle “, a été finaliste de cinq festivals de cinéma en Europe, dont le Capri Art Film Fest.

 

Dans les pièces de théâtre et les films dans lesquels vous avez joué ici à Los Angeles, vous obtenez constamment des critiques élogieuses.  ; Selon vous, qu’est-ce qui fait de quelqu’un un acteur aussi fort ?

Je suis vraiment reconnaissant pour tout ce qui m’est arrivé ici à Los Angeles. J’ai été invité à faire partie du Groupe de Strasberg il y a près de deux ans – un énorme honneur pour ceux qu’ils considèrent comme la crème de la crème dans leurs programmes précédents. Nous étudions les personnages sous tous leurs aspects, dans les moindres détails. C’est vraiment un plaisir de travailler avec tous les professeurs et les étudiants, en particulier Hedy Sontag, qui est une brillante metteuse en scène. C’est très important d’avoir des metteurs en scène solides avec qui travailler, que ce soit sur scène ou au cinéma.

 

Actrice ou comédienne

 

Qu’est-ce qui vous inspire dans le métier d’acteur ?

Ce qui m’inspire dans le métier d’acteur, c’est la vie. J’aime la vie. En jouant, j’ai la chance de vivre mille vies en une seule ! En tant qu’acteur, vous avez la chance de grandir énormément en tant qu’être humain parce que vous avez affaire à différents personnages à différents moments de leur vie et vous sympathisez avec eux. J’adore lire les conférences de Vakhtangov et il y en a une où il dit : “J’entre dans le théâtre et je vais procéder avec une âme ouverte aux choses que je fais.” On ne peut aborder l’art qu’avec un cœur ouvert.

 

Vous préférez jouer dans des pièces de théâtre ou à l’écran au cinéma et à la télévision ?

Oh, mon Dieu, j’aime les deux ! Le théâtre vous donne un nouveau défi chaque soir, la discipline, le contact direct avec le public. Sur scène, vous êtes toujours à la recherche de nouveaux aspects du personnage et de la pièce. Chaque soir, quand le rideau s’ouvre, c’est une nouvelle expérience, un nouveau manège.

Le cinéma est différent… Il y a quelque chose de magique dans le film…… La caméra voit chaque petite chose ; la plus petite nuance d’un sentiment sera capturée par elle. C’est comme une radiographie. Il faut être vraiment concentré, être très précis, et trouver l’étincelle et l’enthousiasme chaque fois que vous entendez “Action !”, peu importe où vous commencez dans la scène.

Pour moi, il est impossible de choisir entre les deux. Ce serait comme choisir lequel de vos enfants est votre préféré. Techniquement parlant, il y a évidemment des différences, mais dans les deux, vous vivez la vie du personnage. C’est donc ce qui est important pour un acteur, à mon avis.

 

Qu’est-ce qui vous semble être la partie la plus difficile du métier d’acteur ?

Le travail d’un acteur est vraiment difficile, au sens artistique du terme. Il y a beaucoup de défis, mais le plus difficile pour moi est d’être spontané, de vivre chaque moment comme si c’était la première fois, même si vous avez lu le scénario ou la pièce des milliers de fois. Faire comme si le personnage vivait la scène pour la première fois même si l’acteur sait ce qui va se passer ensuite est assez difficile.

C’est aussi un défi de vraiment transmettre le point de vue de l’auteur. Je me demande : ” Qu’est-ce que l’auteur a voulu transmettre avec ce personnage ? Qu’essayaient-ils vraiment de dire ?” et à partir de là, je travaille à identifier les points communs entre le personnage et moi-même.

Pour moi, il est également difficile de laisser partir le personnage. Vous apprenez à aimer ce personnage et puis quand c’est fini, j’ai ce sentiment de ” Mais c’est si tôt. Je ne suis pas encore prête à la laisser partir.” Mais, bien sûr, vous devez vous concentrer sur un nouveau personnage et commencer un nouveau chapitre.

 

Quels sont vos plus récents ? Ou vos préférés ?

Eh bien, comme je l’ai déjà mentionné, à chaque rôle que je joue, je tombe amoureux du personnage, donc ce serait difficile de choisir mon préféré. Mais certains de mes récents sont :

“All About A Father” où je joue Luna, une toxicomane dont le mari décide de participer à un braquage après avoir perdu son emploi. C’était un rôle principal dans un court-métrage.

“Early Summer” était un grand projet qui a été projeté au Warner Brothers Theatre de Burbank. C’est l’histoire d’un garçon solitaire et d’une fille suicidaire qui partent à la recherche de sa mère, et je joue la femme qu’il pense être sa mère.

“Before Night Falls” était un court métrage qui a été écrit pour moi après que le réalisateur ait vu mon travail. Je joue le rôle d’un fantôme qui essaie d’atteindre sa mère. Et j’ai reçu beaucoup de bonnes critiques à ce sujet – c’est toujours agréable de savoir que les gens apprécient votre travail.

J’ai également tourné un pilote pour la télévision “A Dare to Remember”, qui est réalisé par Karen Dyer. Dans cette série à venir, je joue la sexy mais troublée Anna. Ce rôle est vraiment amusant !

J’ai également été choisie pour le pilote “My Haunted Vacation” réalisé par Jeremy Kasten – c’est un projet de Tse Tse Fly Production… J’adore dire ce nom.

En ce moment, je travaille avec Brodie Nelson dans The Group at Strasberg sur “Moony’s Kid Don’t Cry”, qui se déroule de juillet à août 2013 à West Hollywood.