Apprenez à prendre soin de la plupart des variétés de plantes Calathea, notamment le Calathea Crotale, le Calathea à rayures, la plante paon (Calathea Makoyana) et d’autres plantes de prière populaires. En cliquant sur le lien, vous découvrirez un article qui vous donnera les conseils complémentaires nécessaires à l’entretien idéal de votre plante : https://www.aebfrance.com/l-entretien-de-votre-calathea-pour-une-splendide-plante-decorative/

 

Le Calathea

Le Calathea est un genre de plantes vivaces herbacées à rhizomes néotropicales connues pour les mouvements uniques des feuilles à motifs. Les Calathea sont également considérées comme des plantes amies des animaux de compagnie, ce qui constitue un bon choix de plantes pour quiconque partage un espace avec des animaux de compagnie curieux. Dans les tropiques, principalement au Brésil, les feuilles colorées des calathéas sont utilisées pour l’artisanat et l’emballage des aliments. En raison de la diversité des formes des feuilles, les paniers sont tressés avec les feuilles lancéolées, et les aliments sont emballés avec les feuilles les plus larges. Ces feuilles colorées en font aussi des plantes d’intérieur populaires, et leur popularité ne cesse de croître. Voici quelques-unes des espèces les plus populaires :

  • Calathea Makoyana ou plante paon ;
  • Calathea Medallion (Calathea veitchiana) ;
  • Calathea Rattlesnake (Calathea lancifolia) ;
  • Pinstripe Calathea (Calathea ornata) ;
  • Calathea Dottie (Calathea roseopicta).

Les Calathea font partie de la famille des  » plantes de la prière « , les Marantaceae. Le surnom de plante de la prière provient des mouvements quotidiens des feuilles des plantes, appelés nyctinastie. Plusieurs plantes de cette famille lèvent leurs feuilles la nuit et les abaissent le jour, selon un rythme circadien. Elles déplacent leurs feuilles en modifiant la pression de l’eau dans leurs pulvini, les nœuds gonflés à la base de la feuille, le long du pétiole de la feuille. On pense que ces mouvements sont destinés à suivre la course du soleil dans le ciel afin de maximiser l’absorption de la lumière.

 

Questions/réponses sur l’entretien

  • de quelle quantité de lumière solaire un Calathea a-t-il besoin ? Les Calathea prospèrent dans une lumière indirecte moyenne à forte, mais peuvent tolérer une lumière indirecte faible ;
  • à quelle fréquence faut-il arroser un Calathea ? Arrosez toutes les 1 à 2 semaines, en laissant le sol s’assécher à moitié entre les arrosages. Attendez-vous à arroser plus souvent dans une lumière plus vive et moins souvent dans une lumière plus faible ;
  • les Calathea ont-ils besoin d’humidité ? Les Calathea préfèrent une humidité plus élevée dans la mesure du possible. Envisagez d’incorporer un brumisateur à fines gouttelettes ou un humidificateur pour augmenter le taux d’humidité à l’intérieur ;
  • quelle température les Calathea aiment-ils ? Comme la plupart des plantes d’intérieur populaires, les Calathea préfèrent des températures comprises entre 18° C et 30° C, comme dans leur habitat tropical d’origine. Il est préférable de ne pas laisser la température descendre en dessous de 15° C pour éviter les dommages dus au froid ;
  • quel est le meilleur sol pour les Calathea ? Les Calathea préfèrent un terreau ou un mélange bien drainant. Recherchez des ingrédients comme le compost, l’écorce de pin, le coco-coir, les turricules de vers et la perlite. Ceux-ci fournissent des nutriments et aident à maintenir l’humidité sans excès ;
  • les Calathea sont-ils sans danger pour les animaux de compagnie ? Les Calathea sont adaptés aux animaux de compagnie ! Ils sont considérés comme non toxiques, ce qui les rend sûrs à garder autour des chats et des chiens. Cependant, la meilleure pratique consiste à garder les plantes d’intérieur hors de portée des petits enfants et des animaux de compagnie curieux, au cas où.

Problèmes à surveiller

Les Calathea sont généralement des plantes faciles à vivre, mais il y a quelques problèmes courants auxquels vous pouvez faire attention.

  • symptôme : feuilles flétries, enroulées, mélange de pot sec. Cause : manque d’eau ou faible taux d’humidité ;
  • symptôme : feuilles jaunies, base noire, mélange de pot humide. Cause : trop d’eau ;
  • symptôme : taches sur les feuilles. Cause : infection fongique ou accumulation de minéraux provenant de l’eau du robinet. Utilisez de l’eau distillée et arrosez directement dans le terreau environnant ;
  • symptôme : parasites des plantes. Cause : les parasites des plantes d’intérieur comme les cochenilles, les moucherons fongiques et les tétranyques peuvent se produire, traitez-les dès qu’ils apparaissent avec des pulvérisations hebdomadaires d’un pesticide naturel comme l’huile de neem et en essuyant régulièrement la plante.